TRENDSTAGRAM: Le style sans faille d’Alkarus, le createur / instagrameur

alkarus

Avec un design instagram irréprochable et un style d’une perfection très appréciable, Alkarus à rapidement séduit plus de 70 000 followers sur les réseaux sociaux. Aussi inspiré que passionné par la mode, le co-fondateur de la marque « Drôles de monsieur » se fait rare et mène paisiblement sa barque vers le chemin de la réussite.

« Not From Paris Madame» est son crédo et nous avons eu l’occasion de le rencontrer afin d’en savoir un peu plus sur ses inspirations et c’est avec beaucoup de plaisir que TRENDS vous présente : Alkarus.

Before @adidasy3 SS16 show – #pfw Thank you @garconjon

A photo posted by Dany Dos Santos – France (@alkarus) on

TP : Combien de temps passes-tu sur les réseaux sociaux ?

Alkarus : Peut-être 4-5 heures par jours. Principalement sur mon instagram et celui de la marque. Quelque minute sur Tumblr le soir. Snapchat ne m’intéresse pas plus que ça, j’y vais rapidement.

TP: Et ça fait depuis combien de temps que tu es sur Instagram ?

A: Trois ou quatre ans.

TP : Comment est-ce que tu as commencé justement ?

A : Je n’avais pas l’optique de devenir  « influenceur ». Je postais des photos sans rien attendre en retour, centré tout de même sur les vêtements. Un jour je suis parti à la Fashion Week à Paris, quelques photos streetstyle de moi sont ressorti sur le web et j’ai retrouvé l’une de ses photo sur Tumblr qui avait énormément circulée. C’est là que les gens m’ont suivi sur Instagram tout naturellement. Je n’ai jamais eu la prétention de devenir influenceur. Ceux sont les gens qui m’ont qualifié de tel, alors j’ai joué et je joue encore le jeu. Je pense que c’est çela qui m’a aidé, aidé à être patient car je n’ai jamais couru après ces followers.  

Credit: @jaiperdumaveste A photo posted by Dany Dos Santos – France (@alkarus) on

TP : Si tu avais trois personnes à conseiller sur Instagram, toi aujourd’hui, qui est-ce qu’on peut trouver aujourd’hui sur ton fils d’actualité ?
A : Je conseillerai ces 3 comptes ( pas forcement tous axés sur la mode vestimentaires) @c__i__o , c’est principalement du regram de mode vestimentaire mais le contenu est efficace et inspirant. Ensuite India Rose et aussi Vishal , axé sur le design et les palettes de couleurs. Je n’ai pas grand chose sur mon feed, je n’aime pas le contenu abondant. J’ai mes amis, quelques comptes de mode vestimentaires sympas et un peu de design.

TP : Quel est l’endroit que tu as préféré voir dans le monde ?
A: Je n’ai pas beaucoup voyagé. Mais sans hesité le Japon. C’est un endroit qui m’inspire énormément que ce soit dans mon style vestimentaire, pour ma marque ainsi que dans mon état d’esprit.

TP : Quelle ville conseillerais-tu pour une journée shopping ?
A: J’achète beaucoup en ligne en fait. Apparemment Paris c’est cool… J’ai un doute.
Prenez l’avion et allez à Shibuya. On quitte ces sélections de produits/marques que l’on retrouve dans tous les concepts stores francais, souvent ennuyante.

From @wwd / by @kukukuba

A photo posted by Dany Dos Santos – France (@alkarus) on

TP : Quelles sont les objets dont tu ne peux pas te passer aujourd’hui hormis ton téléphone ?

A : Mon ordinateur. Ma machine à café.

TP : Quel est le quartier à Paris dans lequel tu te sens le mieux ?

A : Un quartier à Paris… le Marais semble cool, j’aime l’ambiance.

TP : Un quartier pour faire du shopping à Paris et que tu pourrais conseiller ?

A : Je vais toujours au même endroit. Printemps. (TP : Donc plutôt du coté́ Haussmann) Voilà c’est ça. C’est classique je le reconnais. Pour les choses plus pointues, internet ( ssense, voostore, très-bien …) Pour être honnêtes, je vais plus là-bas pour m’inspirer qu’acheter. On y retrouve quelques grosses marques comme Acnes qui m’inspire beaucoup et l’espace créateur au dernière étage.

TP : Tu sors un petit peu à Paris ?

A: Je ne suis pas quelqu’un qui sort énormément. Mais oui, lorsque je viens sur paris, je sors, parfois.

TP : Et si tu as envi de sortir un petit à Paris on va te trouver dans quel endroit ?

A : Pour les club, je sors de moins en moins quand je suis sur Paris. Le silencio et le carmen sont les deux endroit que j’ai fréquenté ( très peu). Pout ce qui est food, je demande à ma petite amie. Elles connais les bonne adresses. Le derniers restaurant que j’ai fais c’est « season ». Au delà de ça, c’est vrai que je ne sors pas trop. Je n’aime pas trop cette mentalité de, comment dire, de « connexion ». Je suis invité à des défilés ,événement, after party…,mais je ne m’y rend pas souvent. Passé la pommade au gens, ce ne m’intéresse pas trop en fait, c’est pas trop mon délire vraiment. Forcément maintenant avec ma marque, j’essaie quand même de parler avec des gens qui peuvent m’apporter. Mais je n’ai jamais été dans cet esprit là. D’ailleurs même mon slogan en dit long (ndlr : not from paris madame ) J’assume de ne pas être d’ici. Je n’ai pas besoin de connaître tel ou tel personne pour faire les choses. Je n’aime pas cette mentalité. Les influenceurs c’est beaucoup ça aussi. Ils passent à tous les showroom. Je préfère rester en retrait.

When we are in Paris! #pfw #notfromparismadame #nfpm #droledemonsieur Photo: Melodie Jeng A photo posted by Dany Dos Santos – France (@alkarus) on

TP : On va passer à un questionnaire un petit peu plus rapide. On va justement imaginé la personnalité d’Alkarus.

TP : Si Alkarus était un plat ?
A: Un Hamburger.

TP : Si Alkarus était un personnage de télévision ?
A : Vegeta.

TP : Si Alkarus était une chanson ?
A : Un morceau instrumental, intemporelle tant qu’a faire. Dr Dre- Still dre

TP : Si Alkarus était un animal ?
A : Une tortue… J’ai une tortue depuis mes 11 ans.

TP : Si Alkarus était un autre Instagrameur ?
A : Personne.

Thank u to my bro @topia_mfh for coming at our showroom!

A photo posted by Dany Dos Santos – France (@alkarus) on

TP : Aujourd’hui, qu’elle serait la tenu idéale ?

A : Le manteau Charles camel de chez acnes studio. Un t-shirt blanc, un pantalon cosy beige de notre label et mes converses blanches.

TP : Aujourd’hui quel serait ton idéal féminin ?

A : J’aimais bien Nicole scherzinger à l’époque, mais j’ai une petite amie maintenant, du coup je n’ai plus d’idéal.

TP : Où est-ce que tu penses que tu seras dans 10 ans ?

A : J’aimerai bien surfer en Australie. Mais je crois que je serai sur Paris, sans doute pour les affaires.

TP : Pour terminer l’interview, justement est-ce que tu peux compléter cette phrase : « Instagram pour moi c’est… » ?

A : Le business.



Magazine Print TRENDS periodical
A$AP Rocky et Kendall Jenner, le nouveau IT couple ?