Redécouvrez en exclusivité la collection Pre-Fall 2017 Dior Homme

Exposée initialement à Tokyo, au sein du luxueux Mall Ginza Six, la collection Pre-fall Dior Homme 17′ donnait déjà un avant-goût de ce qui allait être la « nouvelle vague » embrassée par Kris Van Assche. Entre renouveau et intemporalité, pénétrez l’univers éclectique du créateur à la tête de la ligne masculine Dior.

Le classique réinventé

Kris Van Assche a destiné ses créations aux deux larges publics de Dior Homme. Au travers d’une collection qui met en lumière le rouge « Scream », ainsi nommé par Monsieur Dior en 1947, le créateur revisite une série de classiques en portant une attention quasi-religieuse aux détails. Dès l’entrée du showroom se tiennent quelques uns des costumes et ensembles aux coupes droites et modernes, habillés de coutures subtiles qui retracent les motifs à carreaux du célèbre tissu Prince de Galles. Avant tout composée de rouge et noir, la gamme de teinte choisie rappelle la volonté du directeur artistique de rendre hommage à l’esthétique british, sans ôter le chic français cultivé par la Maison Dior. Des tissus froissés viennent enjoliver les chemises et vestes aux allures sobres, tandis que de délicats fils rouges vifs, ou noirs, recouvrent les costumes et bombers, désignés comme les pièces maîtresses de la collection « Scream ». Les accessoires, notamment les sacs, accueillent les inscriptions à l’effigie de la gamme qui barrent le logo « Christian Dior » et introduisent l’esprit sportswear fraîchement porté par Kris Van Assche.

Entre chic et streetwear

La suite de l’itération s’inscrit pleinement dans l’ambition du styliste de s’affranchir des codes déjà profondément ancrés dans l’histoire de la couture. En mêlant l’héritage riche de la Maison parisienne au patrimoine fort de la culture populaire, Kris parvient à intégrer à sa collection un nouveau regard issu de la mode urbaine. Résultat ? Des bombers en cuir, des vestes trucker, des sneakers ou encore des ensembles de basketball viennent bousculer les lignes classiques et intemporelles made by Dior. En ciblant un nouveau public, la ligne Homme dote ses vêtements de matières plus souples et d’ornements plus fantaisistes qui incarnent l’âme « New Wave » attribuée par Kris. La palette monochrome est rehaussée par des touches de bleu électrique et de violet, mais également par des motifs à pois et à carreaux, similaires aux designs de la collection « Scream ». L’artiste va même jusqu’à collaborer avec la marque Sennheiser, pour une édition de casque et écouteurs derniers cris, qui rappellent le phénomène mode des Beats by Dre, un ravage chez le jeune public. Kris Van Assche permet ainsi à l’enseigne emblématique de s’émanciper des diktats traditionnels de la mode, en faisant figurer sur l’ensemble de la collection, de la maroquinerie aux chaussures, l’inscription « New Wave », devenue le maître-mot de cette collection d’automne.

Le virage nouveau emprunté par l’artiste belge, atteste une nouvelle fois du constat suivant : la street-culture longtemps évincée des podiums, n’a pas fini de nourrir les inspirations des Maisons de luxe, fin prêtes à répondre à l’appel de la rue.

La toute nouvelle boutique MYKITA va vous éblouir !