Qui veut la peau d’Alexander McQueen ?

Le talentueux Alexander McQueen était réputé pour son univers dark et provocateur ; ses défilés racontaient une histoire, faisaient passer un message, et leur mise en scène avait autant d’importance que les vêtements eux-mêmes. On se souvient notamment de sa collection « Jack the Ripper Stalks his victims » : des pièces sublimes, dans un style à vous glacer le sang.
Ainsi, le sombre créateur serait fier d’apprendre que sa relève est assurée grâce à Tina Gorjanc, récemment diplômée de la prestigieuse école de mode de Londres.

La jeune  Tina est à l’origine d’un projet aussi terrifiant qu’intrigant, appelé « Pure Human », dont le but est de créer des vestes et des sacs à main à partir de morceaux de peau clonés d’Alexander McQueen – on vous accorde que l’idée est un peu surprenante, voire complétement morbide.
Tina a travaillé étroitement avec un laboratoire ADN, qui a su recréer des tissus vivants à partir d’un cheveu du défunt créateur.
Les tatouages d’Alexander ont également été inclus, exactement de la même taille et à la même place où ils étaient sur le corps du designer anglais.
Et comme si tout cela n’était déjà pas assez bizarre, on apprend qu’il est possible que ces vêtements, faits à partir de peau humaine, attrapent des coups de soleil s’ils sont exposés trop longtemps en extérieur.

Pour le moment, la commercialisation de ces pièces n’a pas été évoquée, car elles ont été crées dans un but purement expérimental. Et puis de toute façon, qui voudrait la peau d’Alexander McQueen ?

 

BAPE relance une collection de hoodies Camo Full Zip Shark