Quand la Formule E électrise les rues de Paris

Quand la Formule E électrise les rues de Paris

Ce week-end avait lieu un événement particulier dans les rues de Paris, des bolides lancés à plus de 140 km/h (maxi 250) et venus d’ailleurs squattaient le pavé le temps d’une course inédite comptant pour le championnat du monde de Formule E. Ce premier ePrix dans les rues de Paris en guise de 7ème manche d’un championnat à rebondissement a déplacé les foules avec plus de 15 000 curieux venus découvrir une discipline toute jeune, existant depuis seulement 4 années. Un contraste avec une Formule 1 en perte de vitesse et vieillissante, nous avons donc eu le droit à une démonstration du sport automobile du futur, certainement de plus en plus présent dans les années avenir.

Nous avons eu le plaisir de vivre l’événement de l’intérieur au sein de l’écurie championne du monde en titre Renault eDams. Au plus près de ses deux pilotes Nicolas Prost et Sébastien Buemi ainsi que tout le staff technique, nous avons pu découvrir l’envers du décor et vivre pleinement l’expérience ePrix.
Renault avait de grosses ambitions à domicile après un dernier grand prix compliqué Outre Atlantique. Les deux pilotes ont d’ailleurs tout donné pour placer leurs monoplaces sur les premières marches du podium. Seul Sébastien Buémi arrivera à décrocher la troisième place après une remontée fantastique tout au long de la course.

C’est finalement l’italien Lucas di Grassi pour Audi Sport qui s’est imposé sur les terres parisiennes pour cette première édition, qui face à son succès, sera certainement renouvelée l’année prochaine.
Ce week-end aura en tout cas démontré toute l’innovation imaginée par la FIA, les big boss du sport automobile dans le monde. Outre le côté électrique et tout ce qui l’entoure, on pourra noter de très bonnes idées comme le fan boost permettant au pilote de disposer d’un coup de turbo pendant la course grâce aux votes récupérés sur les réseaux sociaux. Ajoutez à cela des pneus connectés, le big data pour l’analyse de la course et vous obtenez une nouvelle ère pour le sport automobile ! Un bouffée d’air frais qui tombe à point nommé…

 Paris ePrix

Crédits :
Michel Euler/Sipa
G.Bardou/l’internaute




Magazine Print TRENDS periodical
Les filles d’Instagram #7 : la sélection du Week-End