L’interview de POSTAAL, le duo qui réjouit la France et l’Angleterre

Basée sur des influences très electronic / alternative, le groupe Postaal composé du duo Hervé et Dennis s’est fondé en 2015. Le groupe à la double nationalité anglaise et française nous propose des morceaux aussi bien calmes, reposants comme c’est leur cas avec le titre « Burnin' » que plus dansants avec leur morceau »(Taking My) Freedom ». Amis du fameux groupe « The Shoes », Postaal nous raconte tout de ses débuts de carrière à ses projets futurs, rencontre avec le groupe en plein essor.

Bonjour POSTAAL, pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs.

Salut TRENDS nous sommes Postaal, Dennis originaire de la ville de Bournemouth au sud de l’Angleterre, Hervé de banlieue parisienne. On habite tous les deux Paris en ce moment.

Il y a d’un côté le français Hervé et de l’autre l’anglais Dennis, comment vous êtes-vous rencontré ? 

On s’est rencontré un soir dans une cave qui faisait office de studio à l’époque. Tristant un ami en commun a invité Dennis au studio, j’y étais aussi, on a passé pas mal de temps a discuter, à se faire écouter des trucs, on a fini par faire un track tous les deux cette nuit là. C’est allé super vite, le lendemain on a senti que c’était le début de quelque chose, sans vraiment savoir pourquoi.

On vous dit amis du groupe « The Shoes», vous êtes d’ailleurs en featuring avec sur le titre « Give It Away », pouvez-vous nous en dire plus sur les liens que vous entretenez ?

The Shoes c’est nos proches, des amis de longue date, nos grands frères en quelque sorte. On partage très souvent du temps en studio, il nous on beaucoup aidé à prendre confiance en nous. « Give It Away » a ouvert une porte, cela a permis au groupe l’exposition au sein d’un album que l’on trouve tout les deux brillant. Ils ont ouvert la chance à Dennis de pouvoir les accompagner sur leur tournée en 2015, ce qui offre une grande expérience de la scène, un apprentissage grandeur nature et en famille qui plus est.

Quel(s) artiste(s) vous a influencé dans l’idée de faire de la musique ?

On a chacun pris pas mal de claques musicales dans nos parcours respectifs, difficile de résumer mais si on en pioche quelques uns ça donnerait : Daft Punk, Wu Tang, Serge Gainsbourg, Chemical Brothers et Lauryn Hill.

Avec quel(le) artiste aimeriez-vous réaliser un featuring et pourquoi ?

On aimerait vraiment collaborer avec un crooner, une légende, quelqu’un qui aurait connu l’âge d’or de la soul. Le sample était cette fenêtre vers ces influences, nous avons des voix assez limitées dans ce registre… On porte une admiration sans faille pour des grands bonhommes comme Charles Bradley.

Quel est votre dernier morceau « coup de coeur » ?

La dernière mixtape qui pour nous ressemble beaucoup à un classique album comme souvent Outre atlantique:  Chance The Rapper pour le track « All we got ».

En 2015 sort votre clip  « (Taking My) Freedom » créé par l’Ecole Supérieure d’Etudes Cinématographiques de France puis vous êtes diffusé sur Radio Nova, les inRocks publie un article sur vous, les gens adorent, vous attendiez-vous à ce succès ?

Alors nous pas du tout! Lorsque l’edit de la vidéo était fini, on s’est dit que le travail de Charlotte (la réalisatrice) était incroyable. Côté chanson, on ne sait jamais où on est. Mais quel kiff!

Chacun de vos clips sont particulièrement touchants, vous visez une population, un mode de vie et l’expliquez à travers votre musique, pouvez-vous nous en dire plus sur le choix de ceux-ci ?

On mixe différentes vibes, univers, parfois plusieurs réalisateurs comme pour celui de Burnin…On bosse en ce moment sur le prochain, on essaie vraiment de se creuser la tête, et d’être impliqué à deux cent pour cent. L’humain est omniprésent dans nos clips et le restera sans doute à l’avenir, c’est important pour nous.

Si POSTAAL était un livre, une musique et un film, lesquels serait-ils ?

George Orwell, Down And Out in Paris and London pour le bouquin, Un Prophète pour le film, Flight of the Conchords – « Foux du Fafa » pour la chanson.

Quels sont vos projets à venir ?

On est en train de bosser sur l’album et on collabore sur différents projets à côté en France et aux Etats-Unis, les projets en cours de mutation restent les plus intéressants dans le processus créatif.

Des dates en France pour 2016/2017 ?

Oui on a notre Release Party le 8 Juillet au pop up du label, on aime beaucoup la salle! Nous jouerons aussi à Fontainebleau, Toulouse, Montrau cet été.

Que peux-t-on vous souhaiter pour les prochaines années ?

De continuer à faire ce qu’on aime, à profiter de chaque concert!

Suivez l’actualité du duo sur leur page Facebook.

ScHoolboy Q sort son clip THat Part en featuring avec Kanye West