Kidult vandalise le pop up store parisien de Kanye West

Une fois n’est pas coutume. Après avoir vandalisé les boutiques parisiennes d’Agnès B, Marc Jacobs, Chanel, Yves Saint Laurent, Colette, Jean-Charles de Castelbajac, Louis Vuitton ou encore Hermès, le street artist / street activist Kidult réïtère en taguant le pop up store éphémère de Kanye West à Paris.

Dans « New Slaves », Kanye critiquait les moutons qui suivent sans réflexion : « You see it’s leaders and there’s followers, But I’d rather be a dick than a swallower » ( Tu vois des leaders, et il n’y a que des suiveurs, mais je préfère être une b**e qu’un avaleur. » Depuis de l’eau a coulé sous les ponts et l’ouverture de son pop up store éphémère à Paris, pour 2 jours seulement, à surpris par l’attrait qu’il a provoqué : des centaines de fans se sont présentés devant le batiment pour espérer voir la collection du rappeur.

Il n’a pas fallu plus de matière à Kidult pour taguer durant la nuit la façade du store d’un énorme « Real Slaves ». Un pied de nez à Kanye, guru de fans inconditionnels ?

Affaire à suivre.



Magazine Print TRENDS periodical
L'artiste de Street-Art Obey Giant de retour à Paris