Kenzo Footwear affirme son identité pour sa collection printemps/été

L’art de la Sneaker s’apparente aujourd’hui à un sable mouvant, piégeur et risqué pour les non-initiés de la street culture, des maisons de renom s’y sont englouties comme Christian Louboutin et sa « Louis Flat Spike », ou encore Luis Vuitton et sa « Acapulco Blue » à l’allure de geox du pauvre.

Face à des vétérans du streetwear tels que Nike, Adidas, Reebok ou Puma qui existent au delà de leurs modèles grâce à des influenceurs et des stars de notre quotidien, Kenzo réussi néanmoins à imposer son style, sa patte, celle du Tigre qu’on lui connaît si bien. Si le combat s’avérait inégal, nombreuses restent les marques de prêt-à-porter qui excellent dans le monde loufoque, visionnaire et indéfinissable de la sneaker, objet dépassant les limites du sport.

Alors lorsque Carol Lim et Humberto Leon de chez Kenzo, armés de courage et d’ambition, présentent de nouveaux modèles et gammes de baskets, c’est toujours quitte ou double. Récemment, des collabs percutantes avec Vans et la sortie de la cosmique « Sonic », témoignaient d’un potentiel stylistique indéniable et cette collection ne déroge pas à la non-règle de Kenzo, celle d’aller toujours plus loin en proposant des visuels ultra travaillés, à la manière d’un carré Hermès orné de milles détails et de graphismes impressionnants.

En proposant des visuels qui lui sont propres et en affirmant son identité bestiale et créatrice, Kenzo continue de surprendre et d’oser, avec des sneakers visuelles à l’excentricité assumée, qu’on verrait aisément raviver une tenue monochrome ou émanciper le style d’un homme trop classique. L’idée d’amener une touche visuelle au sein d’une garde robe est un véritable plus, et si la griffe française ne manque pas d’audace lorsqu’il s’agit de créer, force est de constater qu’il en faudra à celui qui portera ces paires ( Mention spéciale pour la  » Sonic Gummy  » à l’allure ultra brute). Mais on est sûr que ce choix s’avérera payant.

La collection printemps/été de Kenzo est à retrouver ici, prévoir un minimum de 200 euros par modèle.

Mesdames, préparez vous pour les slip-ons Vans "Whispering pink"