Hoover- Le clip de la mort qui tue de Yung Lean

Ride en motocross dans un cimetière et bains de boue macabres, Yung Lean passe au niveau tonitruant dans son dernier clip Hoover, de loin le plus abouti visuellement mais aussi le plus dramatique dans la jeune carrière du Sad boy.

« Je me réveille imbibé d’alcool, je me réveille avec de l’alcool en moi », rappe d’entrée le suédois badass dans un flow résolument corrosif sur un beat au grondement salement agressif. Yung Lean se réinvente en plus glacial et se sépare enfin de son bob pour enlacer un esthétique sinistre à la teinte défraîchie, une nouvelle image aux antipodes de ses attaches japonisantes plan plan et de son addiction pour l’Arizona Ice Tea.

La vidéo réalisée par Leo Siboni, au delà de propulser dans une session freestyle de deux roues entre des pierres tombales, colle impeccablement aux sonorités idiosyncratiques de celui qui dévoile ici la face-A d’un single prévu pour le mois prochain, précédant la sortie d’un nouvel album l’année prochaine.

« Hoover » succède à « Myself » en featuring avec IloveMaikonnen, à revoir ici.



Magazine Print TRENDS periodical
Découverte : GEoRGiA