Eli Grita : le talent sous toutes ses coutures

L’art, c’est avec un grand A que cette jeune femme l’interprète. Elle est Dj, comédienne, dessinatrice et directrice artistique de sa propre marque :Eli Grita (pour laquelle elle est aussi modèle). Non, vous ne rêvez pas, tant de talents peuvent être réunies dans une même femme, et nous l’avons même rencontré pour vous : Focus sur Julia Grita !

Julia Grita est une artiste française aux multiples facettes. Entre dessiner, peindre, jouer la comédie, créer des sacs ou encore mixer dans les endroits les plus tendances de la capitale, pourquoi choisir ? Tout réussi à la belle parisienne avec laquelle nous avons passé un moment il y à quelques semaines pour la présentation de sa nouvelle collection sous le nom de sa marque Eli Grita.

Férue de mode, Julia refonde les codes du luxe et de la maroquinerie française avec une collection de sac amovible en cuir véritable en hommage aux femmes qui l’inspirent. Modèle unique, ses sacs sont adaptables à toutes vos envies avec des rabats interchangeables selon vos humeurs, et vos moyens. Fabriqués en chute de cuir de grande maison, ses pochettes faites mains sont de véritable merveille d’ingéniosité et de style qui habilleront et réveilleront parfaitement vos tenues printanières !

C’est dans le showroom presse de la marque que nous avons rencontré la talentueuse Julia. Naturelle et passionnée, savourez notre rencontre avec Julia, directrice artistique d’Eli Grita.

 

TP : Tu es DJ mais également comédienne, directrice artistique de ta propre marque Eli Grita et dessinatrice… peux tu nous expliquer ton parcours ?

J’ai toujours eu ce besoin d’expression, d’abord la danse que je n’ai jamais arrêté de pratiquer, les écoles d’arts puis je me suis spécialisée à Chardon Savard en stylisme modélisme, pendant ce temps, je continuais de danser et chanter à coté par passion.
J’avais besoin d ‘expérimenter, d’essayer, puis mon oncle était Dj, je l’ai vu très jeune aux platines et ca me fascinait. Plus tard l’occasion s’est présentée et j’y ai pris beaucoup de plaisir moi aussi. Quand on s’essaie à plusieurs passions, on commence à comprendre son processus de création, j’avais envie de pouvoir mettre toute cette richesse dans des créations qui délivrent ce message d’authenticité.
J’ai toujours dessiné et peint; j’ai exposé à Paris plusieurs fois, mais , c’est après un voyage à LA que j’ai vraiment commencé à utiliser et montrer mes dessins.
J’ai aussi fait du théâtre étant plus jeune, j’aimais beaucoup ça, ces deux années à l’école du jeu m’ont permises de découvrir vraiment le jeu d’acteur..Ma marque est l’union de toutes ces passions, je l’imagine comme un film qui prend forme pour je l’espère faire rêver.

TP : Est ce qu’il y a un lien entre toutes tes aptitudes de créations ? 

J’aime changer de casquette, d’univers, pouvoir utiliser tous les outils qui sont à ma disposition c’est avant tout l’envie de partager.

TP : Pourquoi as tu fait le choix de te spécialiser dans la maroquinerie ? 

Je ne me suis jamais dit je vais choisir la maroquinerie, comme on décide de faire dentiste ou jardinier je vois les choses plutôt comme des objets qui se manifestent à nous. En voyageant je me suis mise à collectionner des sacs et des petites mallettes anciennes que je trouvais sur les marchés; l’idée d’un sac unique, d’une pièce rare, qui avait sa propre identité me plaisait . C’est là qu’est née cette envie de créer et dessiner des sacs.
J’ai fait mes stages après mes études de stylismes chez Karine Arabian et Givenchy mais je ne pensais pas que je travaillerais dans ce milieu un jour.

TP : Quelles sont tes principales inspirations ? 

Les couleurs,les femmes, certaines actrices, le tempérament de toutes les femmes et les voyages.

TP : Quelles est ton processus de création ? 

L’observation, je puise les couleurs partout et tout le temps autour de moi.
Je mixe, je coupe et je rassemble.

TP : Avec qui souhaiterais-tu collaborer un jour (mode) ?

Jacquemus et Essentiel Antwerp.

TP : Avec qui souhaiterais-tu collaborer un jour (musique) 

Avec le groupe Jungle <3


TP : Tu as beaucoup voyagé dans ta vie, quel est l’endroit qui t’a le plus fasciné ?

Ce sont mes différents voyages à travers le Mexique qui m’ont fasciné. J’ai eu la chance d’y rester longtemps et d’y aller souvent j’y ai vécu il y a 5 ans après avoir lu « La dansa de la realidad » de A.jodorowsky, dont il en a fait un film aujourd’hui. Puis j’ai lu tous ses autres livres et ai pris mon billet pour le Mexique sans trop me poser de questions. J’étais fascinée par ce qu’il y racontait et j’avais envie de voir toutes ces merveilles de mes propres yeux… c’était magique !!!

TP : Peux tu nous parler de ton expérience en Amérique du Sud ? 

Oui elle a été très riche et particulière j’y ai rencontré des personnes fabuleuses. J’y suis allée au départ y faire un voyage «  initiatique » une recherche personnelle et j’y ai trouvé d’énormes sources d’inspiration.

TP : Quelles sont les indispensables de ta garde-robe ? 

Des combinaisons sexy j’adore !!! Des vestes très différentes les unes des autres, des body et des sweats, des talons et des tennis de toutes les couleurs.

TP : Que peux-t’on te souhaiter pour l’année qui arrive ?

De continuer à être passionnée par ce que je fais et de voir le sac Franklin d’Eli Grita aux bras de toutes les femmes !

TP : Tu as une prochaine actualité à nous dévoiler ?

La sortie du cabas pour la prochaine collection Eli Grita F/W 2016

Nobless Couture : Le Do It Yourself qu'on aime