Confessions : 10 questions aux Naïve New Beaters

David Boring chante, Eurobelix se caractérise comme une « machine avec du coeur », et Martin Luther B.B. King un « Guitariste sponsorisé ». Lorsqu’ils parlent de leur album à venir baptisé « A la folie », c’est évidemment avec beaucoup de joie et d’énergie, « lorsque qu’on appuie sur Play on entend l’intro qui est la deuxième meilleure chanson de l’album » explique David Boring qui a exceptionnellement gratté les premières notes de l’album, « C’est pas anodin, c’est un très mauvais guitariste ! » plaisante Eurobélix. « C’est notre meilleur album » poursuit Boring, « Franchement elles sont toutes trop bien les chansons ! ».

Ci dessus, l’un des singles de ce nouvel album, un clip en 360° qui plait au groupe. « On a pas un réal attitré pour nos clips, on n’est pas forcément sur l’idée de base mais on s’implique beaucoup ! »

Les Naive New Beaters sont en tournée des festivals tout l’été, à commencer par Solidays ce week end !

 

Ta vie rêvée ?

David Boring : Ministre de la culture.

Martin Luther B.B. King : Moi pour éviter ce ministre, je serai ébéniste, je vivrais dans une foret. Ou garde champêtre.

Eurobelix : Moi je serai ministre du budget, comme ca je pourrai lâcher plein d’argent pour les festivals !

 

Ton plus grand regret ?

DB : Il ne faut jamais avoir de regrets ! Moi je regrette rien dans la vie !

E : Ce matin on a fait une promo, on a eu un problème technique, ma famille a cru que le morceau était naze.

MLBBK : On a fait une émission il y a pas longtemps avec Audrey Fleurot, et j’avais acheté le Lui où elle est seins nus. Je regrette de ne pas lui avoir demandé une dédicace.

DB : Ca aurait été bizarre non ?

E : Signe tes seins !

MLBBK : C’est mon regret à moi ! Ok ?! (il rit)

 


Tes obsessions ?

MLBBK : Alors y’a pas longtemps on a fait une émission avec Audrey Fleurot …

DB : Moi j’ai l’obsession qu’on s’amuse bien tout le temps !

E : Moi c’est la poussière qui s’accumule le long des murs, ca commence à me saouler, je comprend pas pourquoi le long des murs, pas au milieu de la pièce.

 

Ton disque de chevet ?

DB : J’aime bien l’album de Cherry Glazzer, le dernier, je me rappelle plus du nom mais il est vraiment trop cool !

E : J’aime bien le coffret rouge des Beatles de la première période, avec Love me Do, tout çà.

MLBBK : Moi je vais dire Let’s there be Rock d’ACDC.

Ton idéal féminin ou masculin ?

DB : Mon tonton et ma tata !

MLBBK : Audrey Fleurot donc, et Barack Obama !

E : Coluche et féminin j’avoue j’ai pas …

 

3 personnalités que tu réunirais pour diner ?

E : Coluche, Gainsbourg, et Bill Gates

DB : Déjà Léonardo Di Caprio parce que je suis amoureux de lui. Il squattera avec Rod Stewart parce que je kiffe, et Slash ! Ca se passe à Los Angeles !

MLBBK : 100% guitaristes, Jimmy Hendrix, Van Halen, et Jacques Chirac.

 

La personne célèbre qui vous a le plus inspiré dans votre vie ?

DB : Richard Branson, beau modèle.

MLBBK : A l’unanimité, et Eddie Murphy.

DB : Parfois je cite aussi Latoya Jackson

E : Et j’ai jamais compris ! Il est temps de crever l’abcès.

DB : Parfois je cite aussi Germaine Jackson. Enfin la famille Jackson ! Une obsession. Latoya a dirigé une revue du Moulin Rouge !

 

Ta phrase de chanson / réplique de film préférée ?

DB : Show must go on ! Queen !

MLBBK : This is a bad country. Las Vegas Parano.

E : Saïd nique la Police ! La Haine.

 

Qui étais tu dans une vie antérieure ?

DB : Moi je crois que j’étais médecin de campagne. Vraiment j’ai souvent des trucs où je me vois avec des petites potions … Tu vois ? J’étais pas un très bon médecin. Un peu Dr Knock. Mais j’avais une bonne clientèle, le ptit médecin de campagne vraiment sympa quoi !

MLBBK : Trapéziste dans un cirque.

E : Un comptable obsédé par la poussière.

MLBBK : Non ca c’est maintenant çà !

 

On termine simplement : fais nous une citation mémorable, la, tout de suite.

DB : J’en avais fait une chanmée et je l’ai notée, attendez deux minutes. (il cherche son téléphone)

E : Moi j’ai pas une citation mais j’ai inventé une blague ! Qu’est ce qu’elle fait la guêpe quand elle surfe ?

DB : La guêpe ride ! (Gay Pride)

E : J’ai inventé une blague ! Je lui raconte ! Et il fait comme si je l’avais pas inventé !

DB : Bon bah j’ai plus ma batterie, alors on termine là dessus !

 

Merci les Naïve ! « A la folie » est disponible juste ici.

 

 

 

 

 

Confessions : 10 questions à Ronny Turiaf et Boris Diaw