Avec son clip – court métrage « Onizuka », PNL nous a scotché

Ok, on ne parle pas assez de PNL sur TRENDS. Il faut dire que le Monde entier le fait pour nous : de The Fader à … la totalité de la presse française (on exagère presque), le duo de rappeurs a envahi le paysage rap français à vitesse grand v, avec des prods planantes et un rap écrit mais brut. PNL, c’est à la fois des codes très street, proches d’une réalité concrète et loin des légendes du grand banditisme que les rappeurs aiment parfois raconter.

Dans Onizuka, le réalisateur Mess nous emporte dans une histoire de deal dans une cité. Un élève assidu d’une classe de fac apprend une terrible nouvelle au sein de sa famille, son petit frère pète les plombs et c’est à lui que revient la loure tâche de prendre soin de sa famille. La solution la plus rapide reste le deal. Il s’en procure, dans une qualité suffisante pour arroser tous les clients habitués a son quartier : la sienne est plus pure, il ne tardera pas à récupérer une grande partie du marché. C’est là que le bas blesse puisque ceux qui tiennent ce marché depuis des mois voient leur business s’écrouler. Ils ne tardent pas à agir, violemment.

Durant 12 minutes, PNL nous entraine dans une histoire de bandes, dans la dégringolade d’un jeune qui préfèrera – contraint par les tragiques hasards de la vie – abandonner les chaises de cours pour se lancer dans l’illicite.

Un clip haletant, impeccablement accompagné par sa B.O., le titre Onizuka des PNL.


Tags